J’ai même rencontré des tziganes heureux

Réédition

Du 15 Novembre au 19 Décembre

J’ai même rencontré des tziganes heureux

Cette plongée haute en couleurs et sans concession dans la vie quotidienne d’un peuple épris de liberté et de musique obtint le Grand Prix du Festival de Cannes en 1967. Elle exercera une grande influence sur Emir Kusturica. A (re)découvrir en version numérique restaurée.

« Sous une bonne dose de raki de prune, J’AI MEME RENCONTRE DES TZIGANES HEUREUX, nous emporte dans une tempête de sentiments et de danses folles où la mélancolie nous attrape à la gorge, nous entraîne au coeur des noces de l’amour et de la haine, nous laissant tout à la fois blessé et habité » écrit Jeremy Piette dans son article de Libération.