Lubitsch était un prince

Rétrospective

Du 06 Juin au 24 Juillet

Lubitsch était un prince

« J’ai parlé de ce qui s’apprend, j’ai parlé du talent, j’ai parlé de ce qui au fond, éventuellement, peut s’acheter en y mettant le prix, mais ce qui ne s’apprend ni ne s’achète, c’est le charme et la malice, ah, le charme malicieux de Lubitsch, voilà qui faisait vraiment de lui un Prince. » écrivait François Truffaut dans un article sur le cinéaste. Retrouvez la fameuse « touche » du Prince à la Filmothèque à travers une sélection de dix films, deux muets (L’EVENTAIL DE LADY WINDERMERE, LES SURPRISES DE LA TSF) et huit parlants (NINOTCHKA, THE SHOP AROUND THE CORNER, LE CIEL PEUT ATTENDRE, LA VEUVE JOYEUSE, SERENADE A TROIS, TO BE OR NOT TO BE, HAUTE PEGRE, LA DAME AU MANTEAU D’HERMINE).