Spartacus de Stanley Kubrick

Réédition

Le 10 Juin

Spartacus de Stanley Kubrick

Pour être à la mode, on peut dire que SPARTACUS reste un exemple parfait du film hybride : le plus gros budget de l’année 1960 de la Universal proposé à Kirk Douglas. Au bout d’une semaine de tournage, l’acteur ne s’entend plus avec Anthony Mann et le renvoie. Il fait alors appel à Stanley Kubrick qui venait de le diriger dans Les Sentiers de la gloire. Pas question donc de revenir sur le scénario qui avait été écrit par le grand Dalton Trumbo. Il faut tourner la page suivante sans rien modifier. La scène de la bataille est story-boardée par Saul Bass qui réalisera aussi le générique, un tournage en 70mm (ce qui incitera Kubrick à utiliser le procédé pour 2001, L’Odyssée de l’espace). Et au bout de tout cela, un chef-d’œuvre.

Pour le 60 ème anniversaire du film SPARTACUS de Stanley Kubrick, le film est réédité dans une version numérique restaurée 4K.

« Sous ses allures de péplum traditionnel, avec jupettes tout cuir et profusion de figurants, Spartacus est un véritable manifeste antimaccarthyste. C’est Kirk Douglas qui s’est entiché du roman de Howard Fast : une interprétation collectiviste de la célèbre révolte d’esclaves de l’Antiquité. L’écrivain a, en son temps, comparu devant l’impitoyable commission des activités anti­américaines. C’est Kirk Douglas, encore, qui demande à Dalton Trumbo, autre victime expiatoire de la chasse aux sorcières, de signer l’adaptation. C’est Kirk Douglas, enfin, qui congédie Anthony Mann au profit de Kubrick. Aux mains d’une telle équipe, les damnés de la terre se lancent dans une formidable épopée. A Trumbo les envolées vengeresses ou idéalistes, à Kubrick le fracas d’un récit puissant, mais froidement maîtrisé. » Cécile Mury, Télérama