La Môme vert de gris

Bernard Borderie

  • 1952
  • 01 : 25
  • Noir et blanc
  • 35 mm
Eddie Constantine, Dominique Wilms, Dario Moreno, Maurice Ronet, Howard Vernon, Roger Hanin

Lemmy Caution, agent du FBI, enquête à Casablanca sur des disparitions de grosses sommes.

Dans les années 50, bien avant James Bond, le héros de Peter Cheney, justicier au-dessus des lois mais aussi grand séducteur, devint l’idole d’une génération qui suivait ses aventures de roman en roman et de film en film. Au-delà de « cigarettes, whisky et p’tites pépées » déjà symbolique de l’émancipation, il a contribué, comme le King dans le domaine de la musique, à réveiller une jeunesse en lui proposant un modèle américain qui allait faire éclater le carcan de nos vieilles institutions, mais aussi en semant en elle les germes d’une révolte -d’abord contre les Etats-Unis lors de la trahison de ses idéaux (le Vietnam) puis le pouvoir gaulliste réactionnaire - qui trouvera son paroxysme en 1968. La Môme vert de gris, comme Les Femmes s’en balancent ou Lemmy pour les dames qui allaient suivre, sont donc incontournables dans l’histoire sociale du pays. Et Eddie Constantine est vraiment formidable.