La pratique musicale au temps du muet

  • 2019
  • 01 : 50
  • Couleurs
  • autre

« Pour être muet le cinéma n’en a pas été pour autant silencieux. Avant l’avènement du Sonore, à la charnière des années vingt et trente, la projection d’un film participait déjà de l’audio-visuel, à cette différence que les sons, non enregistrés et donc produits en direct, relevaient de l’aléatoire, puisqu’à la discrétion des musiciens de salles ou des directeurs musicaux ou encore des exploitants. Si bien que, d’une salle à l’autre, si les spectateurs voyaient les mêmes images, ils ne voyaient pas forcément le même film, les sons, principalement la musique, modifiant la perception des images. » Alain Garel

Conférence illustrée d'Alain Garel (durée : 1h50 environ).