La Vie de O’Haru, femme galante

SAIKAKU ICHIDAI ONNA

Kenji Mizoguchi

  • 1952
  • 02 : 16
  • Noir et blanc
  • numérique 2K
Kinuyo Tanaka, Tsukie Matsuura, Ichirô Sugai, Toshirô Mifune

Fille d’une bonne famille aristocratique, introduite à la cour impériale de Kyoto, O'Haru tombe amoureuse d’un homme d’une classe sociale inférieure. Dès lors, sa vie ne sera que tristesse et humiliation.

Un magnifique mélodrame et un portrait de femme bouleversant. Grand prix International du Festival de Venise en 1952.
« Kenji Mizoguchi est un très grand cinéaste. L’un des plus grands. De ceux qui vous font aimer passionnément le cinéma. Pour Serge Daney, deux cinéastes ont vraiment su parler du désir féminin : Dreyer et Mizoguchi. » Amélie Dubois, Les Inrocks
« C’est sans conteste le cinéaste qui a dessiné les plus beaux portraits de femmes trahies, déchues et humiliées par les hommes. » Nöel Misso, Les Cahiers du Cinéma

Fermerchargement des images

Dans le même événement

10 Grands Mizoguchi