L’Empire des sens

Ai No Kôrida

Nagisa Oshima

  • 1976
  • 01 : 45
  • Couleurs
  • numérique 4K
Eiko Matsuda, Tatsuya Fuji, Aoi Nakajima

Int.- 16 ans
1936, dans les quartiers bourgeois de Tokyo. Une ancienne prostituée devenue domestique aime épier les ébats amoureux de ses maîtres et soulager de temps à autre les vieillards vicieux. Son patron, bien que marié, va bientôt manifester son attirance pour elle et l'entraîner dans une escalade érotique qui ne connaîtra plus de bornes.

« Le premier scandale du film est de raconter le fait-divers d’un point de vue féminin, sinon féministe, à rebours du cinéma érotique japonais traditionnel, le pinku eiga, conçu pour un public masculin et basé sur la violence et l’humiliation. Oshima, lui, veut que son film plaise aux femmes. Abe Sada était considérée comme une victime de ses pulsions ? Il la transforme en dominatrice, qui assume sa libido dévorante et prend le pouvoir sur son amant. C’est, là encore, une révolution dans la société japonaise qui, depuis le modernisme de l’ère Edo à la fin du XIXe siècle, réprime la sexualité et n’admet pas que les femmes puissent éprouver du désir. » Samuel Douhaire, Télérama