L’Homme qui venait d’ailleurs

The Man Who Fell to Earth

Nicolas Roeg

  • 1976
  • 02 : 19
  • Couleurs
  • numérique 2K
David Bowie, Buck Henry, Candy Clark, Rip Torn

Venu d’une autre planète malmenée par la sécheresse pour chercher de l’eau sur terre, Newton bâtit un empire industriel grâce à sa maîtrise de technologies futuristes. Riche, il entreprend de construire un vaisseau qui lui permettra de retourner chez lui. Mais la rencontre de Mary-Lou vient bouleverser l’ordre des choses et Newton, déchiré par cet amour véritable, sombre peu à peu…

D'après le roman de Walter Tevis, L'Homme tombé du ciel.
« Œuvre atypique, L’homme qui venait d’ailleurs détourne les codes du film de science-fiction pour évoquer de manière originale l’aliénation et l’isolement psychologique d’un être peu commun. »
Axel Pallare, avoir-alire.com
« L’Homme qui venait d’ailleurs marque le début de la carrière de David Bowie acteur de premier plan. À voir la composition de l’artiste, on mesure combien le film lui doit : mais le Thomas Newton du film de Nicolas Roeg n’est pas Ziggy Stardust. Là où le chanteur s’était composé un alter ego dandy, flamboyant et glam au début des années 1970, David Bowie est, dans L’Homme qui venait d’ailleurs, une apparition diaphane, éthérée, » Vincent Avenel, critikat.com