One + One

Jean-Luc Godard

  • 1968
  • 01 : 49
  • Couleurs
  • 35 mm
les Rolling Stones

Sur un air révolutionnaire, les Rolling Stones créent « Sympathy for the Devil », une chanson symbolique et satanique.

Godard oppose création et destruction et filme le groupe mythique à la lumière du contexte politique et social : under the stones, the beach...
« Le regard apparemment détaché de Godard, dont le rock n'est pas la tasse de thé, est éclairant. Le groupe est au début une microsociété cloisonnée, dans un calme bourgeois. A la fin, c'est quasi une démocratie, tous assis par terre façon feu de camp hippie. L'autre moitié du film tient plus du porridge idéologique, sans LSD mais à l'acide : on y voit de faux Black Panthers déclamant les maîtres à penser des vrais Black Panthers (Eldridge Cleaver, LeRoi Jones) sur fond de casse automobile. » François Gorin, Télérama

Dans le même événement

Jean-Luc Godard, les incontournables