Vingt-quatre heures de la vie d’une femme

Dominique Delouche

  • 1968
  • 01 : 24
  • Couleurs
  • numérique 2K
Danielle Darrieux, Robert Hoffmann, Romina Power

Pendant la guerre de 1914, dans un train qui la ramène des lacs italiens à Paris, une femme se remémore l’aventure qu’elle vient de vivre. La veille, un orage l’a contrainte à se réfugier au casino. Elle remarque un jeune joueur qui la fascine. Il a beaucoup perdu, elle le suit, pressentant un suicide. Bravant ses interdits de classe, elle va vivre avec ce jeune déserteur allemand une « brève rencontre » inoubliable. Les 24 heures les plus intenses de sa vie…

Sélectionné à Cannes en 1968, le film fut déprogrammé à cause des évènements. Premier long-métrage de Dominique Delouche, un film inspiré : les cadres précis jouissent d’un décor et de costumes particulièrement soignés qui ne sont pas sans rappeler les fresques de Max Ophuls pour qui Delouche ne cache pas son admiration. Une belle adaptation du roman sublime de Stefan Zweig.