Who’s that knocking at my door ?

Martin Scorsese

  • 1969
  • 01 : 30
  • Couleurs
  • 35 mm
Harvey Keitel, Zina Bethune, Lennard Kuras, Michael Scala, Harry Northup, Catherine Scorsese

Petite frappe du quartier italien de New York, J.R. décide de se poser pour épouser la femme qu'il aime. Il apprend que celle-ci a été violée quelque temps plus tôt et il ne peut en supporter l'idée.

Tout le talent d'un des plus grands metteurs en scène de sa génération dans un premier film bouillonnant, tourné dans un magnifique noir et blanc et rythmé par la musique rock. A travers la relation d'un jeune homme avec sa petite amie, Scorsese explore déjà le thème de l'individu partagé entre ses appétits et son sentiment de culpabilité, comme il le fera quatre ans plus tard avec Mean Streets. C'est aussi un hommage au cinéma, le réalisateur alors frais émoulu de la New York University étant influencé par les audaces de la Nouvelle Vague française, et les deux protagonistes tombant amoureux à la faveur de leur admiration commune pour La Prisonnière du désert. Harvey Keitel, un inconnu recruté grâce à une petite annonce, crève l'écran.