Fond de couleur
LE VIOLENT

LE VIOLENT

In a Lonely Place

Nicholas Ray

  • 1950
  • 01:34
  • Couleurs
  • numérique 2K
Humphrey Bogart, Gloria Grahame, Frank Lovejoy, Carl Benton Reid, Art Smith

Un scénariste en proie à des crises de violence, est accusé du meurtre d'une serveuse. Une voisine amoureuse de Steele le disculpe, mais leur amour ne peut échapper à la suspicion.

Humphrey Bogart, dans sa deuxième collaboration avec Nicholas Ray après Les Ruelles du malheur, trouve dans Le Violent (In a Lonely Place, 1950) un des plus beaux rôles de sa carrière. Ce personnage de scénariste malmené par l’usine hollywoodienne et victime de crises incontrôlables de violence, bouscule son image de force et de dignité et le montre sous un jour effrayant et pathétique. Le film parle également de l’humiliation et de la fêlure, et Ray s’identifie plus que jamais avec son antihéros. Faux polar (il y a pourtant un meurtre et une enquête policière), faux film sur Hollywood (même s’il décrit avec précision le travail ingrat du scénariste hollywoodien anonyme, chargé d’écrire une histoire qui n’est pas la sienne, adapté d’un roman de gare, pour un film qui ne sera pas le sien non plus), Le Violent est un psychodrame d’une intensité et d’une densité extraordinaires. Parmi les premiers films personnels de Ray, c’est un condensé précoce de son univers peuplé de perdants blessés par la vie et torturés par des démons intérieurs. Contrairement à James Mason dans Derrière le miroir, transformé par l’abus de cortisone, Bogart porte en lui des accès pathologiques de violence qui perturbent ses relations professionnelles et amicales et mettent en péril sa relation avec sa voisine (Gloria Grahame), une femme amoureuse qui représente sa dernière chance de bonheur et d’équilibre. Nick Ray signe avec Le Violent un de ses films les plus sombres, sans espoir de salut, mais aussi le plus libre, affranchi des conventions et de l’optimisme falsificateur des productions des grands studios." Olivier Père

Événements liés

  • Film Noir, les incontournables

    Film Noir, les incontournables

    Rétrospective

    du 24 novembre au 14 décembre
WEST SIDE STORY
La Filmothèque présente WEST SIDE STORY En savoir plus
Fermer