CARNETS DE NOTES POUR UNE ORESTIE AFRICAINE

Appunti per un orestiade africana

Pier Paolo Pasolini

  • 1969
  • 01 : 10
  • Noir et blanc
  • 35 mm
Pier Paolo Pasolini

Pier Paolo Pasolini débarque dans un pays d'Afrique. Il prend des notes, avec sa caméra, pour préparer son prochain film, une transposition de L'Orestie, La Tragédie d'Eschyle, dans l'Afrique d'aujourd'hui. De retour en Italie, il montre ses premières images à un groupe d'étudiants africains de l'université de Rome. Il leur demande leur avis...

Fragments d’une œuvre à jamais suspendue, Carnet de notes pour une Orestie africaine raconte à la fois un film en train de se faire et un film qui ne s’est jamais fait. Photographié dans un noir et blanc somptueux, ce document visuel unique aux allures d’essai illustre la recherche intellectuelle et formelle d’un grand cinéaste. Visionnaire, Pasolini associe mythes anciens et sociétés postcoloniales africaines, faisant résonner la réalité des années 70 avec l’Histoire antique.