Embrasse-moi, idiot

Kiss Me, Stupid

Billy Wilder

  • 1964
  • 02 : 06
  • Noir et blanc
  • numérique 2K
Dean Martin, Kim Novak, Ray Walston, Felicia Farr

Un chanteur de charme qui donne son dernier récital à Las Vegas tombe en panne de voiture dans une petite ville du Nevada. Un chanteur amateur en profite pour lui montrer ses talents. Par précaution, il préfère éloigner sa femme le temps de sa visite et la remplace en engageant Polly, serveuse de bar et entraîneuse. Mais rien ne se passe comme prévu...

Un brûlot contre l’hypocrisie qui déchaîna à sa sortie la colère des ligues de décence, et que Jean-Luc Godard définit ainsi : « Billy Wilder a décidé de ne plus prendre le tragique à la blague mais au contraire le comique au sérieux ». Pour Pierre Murat (Télérama), c’est « un petit chef-d'oeuvre que les années ont rendu encore plus ironique, encore plus noir. »