La Nuit des forains

Gycklarnas afton

Ingmar Bergman

  • 1953
  • 01 : 32
  • Noir et blanc
  • numérique 2K
Axe Grönberg, Harriet Anderson, Hasse Ekman, Gudrun Brost, Gunnar Björnstrand

Dans la Suède du début du 20e siècle, le propriétaire d’un petit cirque ambulant, au bord de la faillite et aux artistes faméliques, revient dans la ville où demeurent son épouse et leur fils qu’il a abandonnés pour devenir forain, avec l’intention d’y donner un spectacle qui sauverait son entreprise…

Auteur d’un œuvre d’une qualité et d’une intelligence rares, Ingmar Bergman est un des plus grands, et des plus fascinants, créateurs du Septième Art, ne serait ce que, par delà l’apparente simplicité de leur récit et de leur facture, ses films sont d’une complexité unique. Treizième de ses films, La Nuit des forains constitue, nonobstant Monika qui le précède, le point de départ de la maturité artistique du cinéaste qui y affirme la modernité et la richesse de son écriture, toujours inventive, et y approfondit les thèmes qui le hantent, tels l’« enfer du couple », la solitude et la fatalité. Alain Garel

Fermerchargement des images

Dans le même événement

Centenaire Ingmar Bergman