L’Amour d’une femme

Jean Grémillon

  • 1954
  • 01 : 50
  • Noir et blanc
  • numérique 2K
Micheline Presle, Massimo Girotti, Gaby Morlay, Marc Casso, Roland Lesaffre, Carette, Paolo Stoppa

Un jeune médecin se retrouve isolé dans l’ile d’Ouessant. Elle se lie d’amitié avec l’institutrice et tombe amoureuse d’un jeune ingénieur et va jusqu’à envisager d’abandonner la médecine. Mais la nécessité de pratiquer une opération délicate sur un gardien de phare grièvement blessé va bouleverser le cours de sa vie.

« Je ne veux guère juger mes personnages, je les laisse vivre… mais en bref il me semble que Marie (le médecin) a très bien agi, elle essaye de combiner sa vocation – qui lui apporte force, joie, sérénité – et son amour. André (l’ingénieur) lui, préfère une femme sans métier qui ne puisse trouver le bonheur qu’en lui, une femme-objet. En résumé je crois que Marie est « ouverte au monde », André, au contraire, est fermé, replié sur lui-même » écrit Grémillon dans Positif. Le film fut un échec tant public que critique, ce qui mit un terme à la carrière de son auteur. C’est pourtant, outre le modernisme de son propos, un des plus grands films de l’histoire du cinéma. Et, si vous ne versez pas une larme à la fin de ce récit, n’allez plus jamais voir un film dans une salle : le cinéma n’est pas fait pour vous.