Le Bannissement

Izgnanie

Andreï Zviaguintsev

  • 2008
  • 02 : 30
  • Couleurs
  • 35 mm
Konstantin Lavronenko, Alexandre Balouïev, Maria Bonnevie

Un homme, sa femme et leurs deux enfants, quittent une cité industrielle pour la campagne d'où est originaire le mari et s'installent dans la vieille maison du père de celui-ci. En contraste avec le lieu d'avant (la ville qui enjolive les rapports entre les personnages), le nouveau lieu est donc la Nature, une nature envoûtante. Et personne ne retiendra la main du père levée sur son fils. Aucune voix ne sera entendue, le fils ne sera pas remplacé par l'agneau. Car celui qui brandit le couteau n'entend pas, ses yeux ne voient pas, son cœur est sec. Mais sa foi en la "loi" de la fierté humaine est aussi violente qu'insatiable. Comme n'importe quel film, Le Bannissement parle, quelle qu'en soit la manière, de nous tous : de gens beaux et charitables plongés dans des circonstances tragiques et sans issue.

« Aride et majestueux, le film pousse la contemplation à son paroxysme (…), imprimant une beauté flamboyante.» Critikat
« Le Bannissement [est] un western, et le nord de l'Europe son Kansas. Pourquoi un western ? Parce que Andreï Zviaguintsev dépeint les liens entre les hommes sous l'angle coupant du problème moral, pose dans toute sa brutalité la question du choix et regarde avec férocité comment l'être humain opte toujours pour la pire des solutions possibles. » Philippe Azoury, Libération

blue

Salle Audrey

Lundi
18 H 10

Dans le même événement

Andreï Zviaguintsev avant « Faute d’amour »