Les Amants diaboliques

Ossessione

Luchino Visconti

  • 1943
  • 02 : 15
  • Noir et blanc
  • numérique 2K
Clara Calamaï, Massimo Girotti, Dhia Cristiani, Elio Marcuzzo, Vittorio Duse, Michele Riccardini, Juan de Landa

Dans un endroit isolé, en plein cœur de la plaine du Pô, Bragana tient une petite station-service avec son épouse, la jeune et séduisante Giovanna. Un jour arrive Gino, un vagabond, que le couple accueille pour quelques jours, en échange de menus travaux. Gino ne tarde pas à s'éprendre de la belle Giovanna. Les amants échafaudent un plan machiavélique pour se débarrasser du mari, devenu gênant.

Réalisé en 1942, Les Amants diaboliques est le premier long métrage de Visconti. Cette adaptation du célèbre roman de James M. Cain Le facteur sonne toujours deux fois fit scandale par l’image qu’elle donnait, en pleine domination fasciste, de l’Italie : le chômage, la misère, l’adultère.
« Une date dans l’histoire du cinéma italien. Influencé par Renoir et Carné et surtout par le romancier naturaliste Verga, Visconti tourne l’un des premiers chefs-d’œuvre du néo-réalisme. » Jean Tulard, Le Guide des Films
« Les Amants diaboliques est une rupture brutale avec un cinéma italien annihilé par le fascisme (et ses films dits de « téléphones blancs »). Le pouvoir censura ce film de résistance, traversé par l’étonnante figure de l’Espagnol errant et homosexuel, inventée par Visconti. Déjà, derrière le cinéaste militant apparaît le poète et, derrière la volonté de saisir le vrai, son sens inné de la beauté magnifié par les paysages de la plaine de Pô. » Christophe Pellet, Le Guide du Cinéma (Télérama Hors-Série)