Les Croix de bois

Raymond Bernard

  • 1932
  • 01 : 55
  • Noir et blanc
  • numérique 4K
Pierre Blanchar, Charles Vanel, Gabriel Gabrio, Raymond Aimos, Antonin Artaud, Paul Azaïs

1914. Dans la ferveur et l’exaltation du début de la guerre, un jeune étudiant répond à l’appel sous les drapeaux. Il se lie rapidement avec ses camarades, qui ouvrier, qui boulanger, qui cuisinier, mobilisés comme lui. Ensemble ils vont rire, ensemble ils vont se battre et perdre espoir, noyés sous une tempête de feu, d’acier et d’absurdité. Dans la brume des tranchées défigurées par les canons, les soldats font face à la cruauté de la vie quotidienne, l’attente du courrier qui déchire les coeurs, la terreur des mines cachées, les camarades qui tombent. Tandis que fleurissent les croix de bois sur les tombeaux à ciel ouvert, l’étudiant finit par perdre ses idéaux…

Du remarquable roman de Roland Dorgelès, publié en 1919 et qui obtint le Prix Femina, Raymond Bernard et Dorgelès lui-même ont tiré ce film, véritable mise en garde contre les dangers d’une nouvelle guerre. Les Croix de bois, deuxième film entièrement parlant de Raymond Bernard (fils de Tristan Bernard), s’inscrit dans la grande lignée des oeuvres dénonçant la folie de la guerre.
Superproduction conçue pour rivaliser avec le cinéma étranger, notamment américain, de l’époque, ce drame à la construction remarquable et au réalisme sans précédent, salué par la presse à sa sortie comme une œuvre majeure, a longtemps été le film français de référence sur 14-18, jouant un rôle dans la construction de la mémoire du conflit. Quasiment disparu des écrans depuis une vingtaine d’années, il revient aujourd’hui dans les meilleures conditions, après une restauration d'envergure effectuée par le laboratoire l'Immagine Ritrovata pour Pathé.

Fermerchargement des images
both

Salle Marilyn

Mercredi
13 H 40

Salle Audrey

Samedi
18 H 00

Dans le même événement

La Grande Guerre vue par le cinéma