La Balade Sauvage

Badlands

Terrence Malick

  • 1973
  • 01 : 35
  • Couleurs
  • 35 mm
Martin Sheen, Sissy Spacek, Warren Oates

Séduite par un jeune aventurier, une fille de 15 ans s’enfuit avec lui. Commence alors une course poursuite sans foi ni loi, un voyage au bout de la nuit, où le romantisme laisse place à la violence gratuite : une balade infernale et la première œuvre du réalisateur. Déjà un grand film.

« Réalisés par un cinéaste génial (le qualificatif n’a ici rien de galvaudé), (La Balade sauvage et Les Moissons du ciel) se distinguent d’emblée par leur perfection et parce qu’ils vont à contre-courant des modes, thématiques et narratives. Ce sont deux manifestations de ce qu’on peut appeler l’âge adulte du cinéma, en tant que moyen d’expression, qui intègrent aussi dans leur propos des thèmes qui recoupent l’histoire du cinéma des Etats-Unis, la perception que des artistes comme Faulkner, Murnau, Steinbeck, Twain, tous imprégnés d’images et de métaphores bibliques, ont pu en restituer. » Michel Sineux, Positif

Interdit aux moins de 12 ans.