SENSO

Luchino Visconti

  • 1954
  • 01 : 55
  • Couleurs
  • numérique 2K
Alida Valli, Farley Granger, Massimo Girotti

A Venise, en 1866, en pleine période du Risorgimento, une comtesse tombe éperdument amoureuse d’un officier autrichien, sans se rendre compte que son amant est un lâche, un être veule qui n’en veut qu’à sa fortune.

« Senso est un mélodrame où la réalité est stylisée à la manière d’un opéra. Plus qu’une adaptation, le film est une véritable réécriture de la nouvelle de Camillo Boito (1883), puisque Visconti y introduit l’Histoire et y maîtrise à la perfection l’imbrication de l’Histoire individuelle et de l’histoire collective, parti-pris qu’il utilisera souvent par la suite » Alain Sanzio et Paul-Louis Thirard

« Senso se situe à la croisée de plusieurs genres. Mais ce qui l’éloigne le plus du néo-réalisme, c’est sa continuelle recherche esthétique. Senso est la première des œuvres qui vaudront à Visconti l’appellation de "cinéaste de l’esthétisme et du raffinement". C’est qu’il s’agit aussi de son premier film en couleurs (et du seul en l’espace de vingt ans, jusqu’au Guépard). De même que Stendhal aurait voulu que l’on inscrivît sur sa tombe qu’il adorait Cimarosa, Mozart et Shakespeare, Visconti aurait souhaité : "Il adorait Shakespeare, Tchekhov et Verdi". » Grégory Valens

blue

Salle Audrey

Samedi
13 H 30

Dans le même événement

Luchino Visconti