Fond de couleur
DAVID LYNCH

DAVID LYNCH

Rétrospective

«C’est un monde bien étrange», la phrase de Jeffrey dans Blue Velvet, pourrait servir d’exergue à tous les films de David Lynch, dont la poésie sulfureuse donne accès à un monde souterrain ou parallèle aussi inquiétant qu’attirant, celui de nos pulsions, régi par la folie, le sexe et la mort. A redécouvrir à travers BLUE VELVET (1986), SAILOR ET LULA (1990), TWIN PEAKS (1991), LOST HIGHWAY (1997) et MULHOLLAND DRIVE (2001).
MA NUIT CHEZ MAUD
La Filmothèque présente MA NUIT CHEZ MAUD En savoir plus
Fermer