IL ETAIT UNE FOIS LA REVOLUTION

Giu la testa

Sergio Leone

  • 1971
  • 02 : 40
  • Couleurs
  • 35 mm
Rod Steiger, James Coburn, Romolo Valli, Maria Monti

Mexique, 1913. Un pilleur de diligences et un Irlandais, ancien membre de l’IRA et spécialiste en explosifs, font connaissance. Le premier a toujours rêvé de dévaliser la banque centrale de Mesa Verde et voit le second comme un complice idéal pour son braquage. Tous deux se trouvent plongés en plein cœur de la tourmente de la révolution mexicaine, et Mesa Verde se révèle plus riche en prisonniers politiques qu'en lingots d'or...
Interdit aux moins de 12 ans.

Second volet d’une trilogie qui s’ouvre par Il était une fois dans l’Ouest et s’achève avec Il était une fois en Amérique, Il était une fois la révolution est un brillant condensé de tout ce qui fait l’explosive vigueur du cinéma de Sergio Leone. Porté par les interprétations étincelantes de James Coburn et Rod Steiger, ce chef-d’œuvre composite et virtuose est un traité désabusé sur l’action révolutionnaire.
« Je pars d’une situation historique qui est un prétexte, et d’un genre comme le western pour en dire plus. Les cadavres dans la grotte, les fusillades dans les fossés, la fuite du gouverneur en train, correspondent pour moi à des épisodes précis de la lutte contre le fascisme chez nous. C’est là la leçon de Chaplin qui, à travers ses comédies, en a plus dit et plus fait pour le socialisme qu’un leader politique. La séquence de la banque, avec Steiger se retrouvant à la tête de tous les prisonniers libérés, vient directement des Temps modernes et de Charlot avec son drapeau rouge. » Sergio Leone

red

Salle Marilyn

Vendredi
21 H 00